Renouveler ses lunettes et lentilles : quelle durée de validité de l’ordonnance ?

Smiling young woman trying on glasses on mirror in optician.

Les lunettes de vue et les lentilles de contact sont, entre autres, des solutions apportées par les médecins ophtalmologistes et opticiens pour corriger plusieurs troubles de vision dont la myopie, la presbytie, l'astigmatisme et l'hypermétropie. Elles sont nécessairement prescrites sur ordonnance médicale qui indique leur délai de validité. Le centre ophtalmologiste Ultravision vous propose, dans cet article, l'essentiel à savoir sur le délai de validité des lunettes de vue et des lentilles de contact ainsi que les conditions de leur renouvellement.

Durée et délais de renouvellement des lunettes de vue et lentilles et de contact

Les lunettes de vue sont des verres optiques médicaux destinéesà soigner ou à corriger un trouble ou une pathologie visuelle. Les lentilles de contact sont des dispositifs médicaux placés sur l'œilet qui ont pour effet de guérir ou de soulager un peu les troubles visuels. Actuellement, la durée et les délais de renouvellement des lentilles de contact et des lunettes de vue sont réglementés par le Décret n° 2016-1381 du 12 octobre 2016 relatif aux conditions de délivrance de verres correcteurs ou de lentilles de contact oculaire correctrices et aux règles d'exercice de la profession d'opticien-lunetier. La durée de validité et les délais de renouvellement des lunettes et lentilles varient selon l'âge des bénéficiaires. La durée de validité pour une ordonnance de lunettes de vue est de 1 an pour les enfants de moins de 16 ans, 5 ans pour les adultes de 16 ans à 42 ans et 3 ans pour les adultes de plus de 42 ans. En ce qui concerne les ordonnances de lentilles de contact, leur durée de validité est de 3 ans pour les sujets ayant plus de 16 ans. Elle est de 1 an pour les enfants de moins de 16 ans.

Renouvellement des lunettes de vue et des lentilles de contact

Les lunettes de vue et les lentilles de contact sont des équipements renouvelables. Le Décret n° 2016-1381 du 12 octobre 2016 relatif aux conditions de délivrance de verres correcteurs ou de lentilles de contact oculaire correctrices et aux règles d'exercice de la profession d'opticien-lunetier, fixe en partie les conditions de leur renouvellement ainsi que les obligations des médecins ophtalmologistes et lunetiers à cet effet.

Les causes de renouvellement sont les situations d'opposition du médecin ophtalmologiste et les situations urgentes. Les situations d'opposition du médecin ophtalmologiste sont celles qui l'amènent à limiter la durée de validité de l'ordonnance. Il en est ainsi dans le cas où les yeux sont affectés d'une forte myopie, d'un glaucome, d'une DMLA, d'une rétinopathie diabétique ou encore d'une cataracte nécessitant un contrôle régulier ou une intervention temporaire. C'est également le cas lors de la prise de certains médicaments tels que les corticoïdes qui sont de nature à altérer aussi bien l'œilque la vision. Les situations urgentes qui obligent au renouvellement sont les bris de verres et leur perte.

Le décret, ci-dessus cité, fixeles obligations synallagmatiques réparties entre le patient et le médecin ophtalmologiste quant aux formalités qui doivent précéderle renouvellement proprement dit. Il s'agit de la présentation de l'ordonnance par le patient au médecin ophtalmologiste et l'obligation pour celui-ci de reporter sur l'ordonnance l'adaptation de la correction optique d'une part et de garantir la confidentialité des informations transmises d'autre part.