Que trouver sur le deep web ?

Pour la majorité des gens, l’internet c’est YouTube, Facebook, bling, ou Google. Cependant, il existe également toutes les données auxquelles tous les utilisateurs ne peuvent accéder que certains appellent le web caché ou Deep web.Laissez nous vous dire que le deep web fascine autant qu’il fasse peur. Disons que c’est toute la partie du web qui n’est pas indexée par des moteurs de recherches et, où l’anonymat est de mise.

Comment peut-on définir le deep web ?

Deep web ? C’est une expression qui laisse de nombreux internautes perplexes. C’est en effet surprenant de réaliser qu’il existe deux différents mondes : le web visible et invisible. Concrètement, le deep web regroupe la totalité des sites qui ne sont pas indexés par les moteurs de recherches classiques. En Français plus simple, si ce n’est pas du Google, probablement c’est du deep web. Le deep web, ou le web profond est la partie du web qui est accessible en ligne, mais non indexé par les moteurs de recherches classiques. Il constitue 90 % du web entier. C’est grâce à certains outils spécialisés qu’on accède au deep web.

Comment aller sur le deep web ?

Avant tout, il est important de savoir que pour vous rendre sur le web invisible, vous devez prendre un certain nombre de précautions.

Pourquoi prendre des précautions avant de se rendre sur le web invisible ?Le web invisible est un lieu ou vous devez naviguer avec précaution parce que la plupart des sites qui s’y trouvent ne sont pas souvent fiables, parfois remplis de virus et on n’est pas en sécurité, on peut donc se faire attaquer facilement par des hackers. Voilà tous les dangers qui existent du fait que l’on trouve de tout dans le deep web du bon, mais surtout du mauvais, comme des sites de vente de produits illicites, des cybercriminels, des terroristes, des hackers et toutes sortes de choses, de l’imaginable comme de l’inimaginable.

Nombreux ont eu à formater leur ordinateur après s’être rendus sur le web invisible, simplement parce qu’ils y ont accédé sans s’être assuré d’y être vraiment préparé à y aller. Résultats des courses, le disque dur de leur ordinateur a crashé, ils sont infectés par des virus, et on leur a volé des informations personnelles. Avant de se rendre sur ce site, il va falloir vous équiper de certains logiciels d’une importance vitale pour sortir indemne du deep web.

Le kit de survie dans le deep web

Pour naviguer dans le deep web en toute sécurité, les logiciels sont d’une grande importance. Ainsi, pour le VPN, Hostpot Shield est mieux conseillé parce qu’il vous assurera une confidentialité totale en gardant cachées votre adresse IP, et toutes les informations personnelles entrées lors de votre navigation. Choisissez comme antivirus  Norton internet security et Avast internet security, ou tout antivirus avec une base de données virale à jour. Un pare-feu comme Peer Block vous permettra de bloquer des connexions à votre ordinateur provenant d’adresses IP suspectées. N’oubliez surtout pas le logiciel Tor Browser qui est le logiciel à utiliser pour se rendre dans le deep web.

Que trouve-t-on dans le deep web ?

On trouve sur ce site un grand nombre de choses farfelues dont la majorité est carrément douteuse du côté éthique. Il est aussi parfois difficile de faire la part des choses entre les arnaques et les véritables propositions commerciales.En supposant que tout soit réel, un véritable marché du vol et de l’assassinat s’est développé. Mais il est probable qu’en réalité, tout du moins pour les tueurs à gages, de simples arnaques, et le fait qu’il faille payer la moitié du prix comme avance ne pousse pas à la confiance. On y trouve d’autres contenus comme des manuels de guérilla, des explications pour la fabrication des bombes montées comme un meuble suédois.Ce qui fait la réputation du web, est le sexe.Que ce soit la zoophilie, la pédophilie,  ou la location de prostituée. Ce sont des choses bannies du web traditionnel qui se sont réfugiées dans cet espace. Ce site est le repaire du contenu qui doit rester caché tout en étant accessible.

Cependant tout n’est pas noir dans le web invisible. Malgré ses aspects négatifs, le deep web regroupe aussi des projets originaux plus humains. Il regorge des manuels dédiés à la fois au software et au hardware. Il en existe assez pour ridiculiser la majorité des bases de données du web traditionnel combinées. On retrouve d’autres projets comme The Free Bibliothéca Alexandrina. C’est un site sur lequel les internautes sont invités à déposer des documents appartenant aux livres en format numérisés comme des textes, des essais ou des bandes dessinées. Vous trouverez aussi des services qui proposent gratuitement des espaces de stockage sans limites d’espace, avec un bémol.

En conclusion, on peut dire que le deep web est une terre d’anarchie et de liberté. Il est difficile à surveiller grâce au cryptage apporté par le logiciel Tor et à l’instabilité des sites qui s’y trouvent.

Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*