Loi Pinel 2018 : Que faut-il savoir ?

Alors que la loi devait être abandonnée le 1er janvier 2018, des mesures ont été prises par le gouvernement pour une nouvelle reconduction. Si vous êtes un pro ou un investisseur de l’immobilier, vous pouvez toujours profiter de la prolongation de la loi Pinel. Les avantages du fisc ne changeront pas, mais concernant la zone d’action de la loi Pinel, il y aura quelques changements.

Pourquoi une prolongation de la loi Pinel ?

La loi Pinel est un dispositif de défiscalisation dynamisant l’immobilier dans toute son étendue. Il existe plusieurs investisseurs qui, grâce à la loi Pinel, ont pu réaliser de nombreux achats. Les conditions de la prolongation de cette loi sont très intéressantes.

Le particulier peut jouir d’une réduction d’impôt qui varie entre 12, 18 et 21 % selon une période évaluée sur 6, 9 ou encore 12 ans. Cette réduction d’impôt peut atteindre 300 000 €.

Les investisseurs doivent se tourner vers la location d’un appartement neuf afin d’avoir une opération patrimoniale efficace qui leur rapportera plus. Il faut dire que cela constitue une énorme aubaine, car la demande dans les zones développées prend toujours de l’ampleur. Les dispositifs de la loi Pinel offrent la possibilité de construire des logements qui feront ensuite l’objet de location sur le marché.

Les nombreux avantages du dispositif Pinel ont été à la base du maintien de la loi Pinel sur une période de 4 ans. 

Un recadrage des zones tendues par la loi Pinel

La France tout entière est maintenant éligible. Entre temps, les investisseurs ne jouissaient pas des mêmes avantages. Ceux de la zone C et ceux de la zone A bis ne jouissaient pas des mêmes avantages et profits. Mais le dispositif mis en place actuellement a recadré autrement les avantages.

Le gouvernement a donc affirmé que ce sont les investisseurs des zones A, A bis et B1 qui vont profiter du nouveau dispositif mis en place. On comprend donc que ce sont des zones tendues où la demande locative est nettement supérieure à l’offre.

À partir de 2018, les zones B2 et C ne profiteront plus des avantages de la loi Pinel. Il s’agit des localités périurbaines ou locales qui sont obligées de prendre un agrément à la préfecture afin d’être éligible au nouveau dispositif.

L’économie du pays ne va pas forcément connaitre une évolution spectaculaire, mais le recentrage du dispositif pour la prochaine année va permettre aux investisseurs d’avoir une rentabilité étonnante. Cela ne sera pas forcément le cas pour les particuliers dans les zones détendues qui vont s’impliquer dans l’investissement locatif. Pour avoir plus de précision sur les nouvelles modalités de la loi Pinel, vous pouvez visiter le site www.loi-pinel.fr.

Les villes privées de constructions neuves par ce nouveau dispositif 

Selon les normes de la loi Pinel 2018, il existe 900 villes qui ne vont pas profiter de cette loi qui permet d’avoir une meilleure réduction d’impôt. Cela fait près de 40 villes écartées des plans que mettent en place les promoteurs de l’immobilier à cause du manque d’acheteurs.

Il existe aussi les effets du PLF 2018 pour les particuliers qui sont à connaître. Malgré les quelques changements enregistrés, la loi Pinel 2018 reste un dispositif attractif pour les acteurs du marché du neuf.